Abcès dentaire

Maladie infectieuse, l’abcès dentaire affecte la dent ou la gencive. Très douloureuse, elle nécessite une consultation médicale d’urgence.

Qu’est ce qu’un abcès dentaire ?

L’abcès dentaire est une maladie d’origine bactérienne qui existe sous deux formes :

  • Un abcès parodontal touche la gencive. Il atteint généralement les personnes ayant une dent déchaussée. Il peut aussi survenir après l’extraction ou la poussée d’une dent de sagesse.
  • Un abcès apical est causé par une carie dentaire mal soignée ou une dent fracturée.

Par ailleurs, il faut également noter qu’un abcès dentaire peut survenir après la pose d’une couronne. L’infection peut alors s’installer à la racine de la dent sans vie.

Comment reconnaître un abcès dentaire ?

Les symptômes de l’abcès dentaire sont nombreux. Les plus distinctifs sont:

  • La présence de pus : l’abcès dentaire se manifeste par la formation d’un monceau de pus sur la gencive ou un écoulement de pus issu de la dent infectée.
  • Une vive douleur au niveau de la gencive ou de la dent accompagne cette affection.
  • Une enflure au niveau de la bouche ou du visage.
  • Une sensation de fatigue générale suivie de maux de têtes.
  • Une forte fièvre.
  • Un sommeil troublé.
  • Un goût désagréable dans la bouche.
  • Une mauvaise haleine.
  • Une difficulté à mastiquer les aliments

Quels sont les traitements possibles ?

Dans l’impossibilité de se rendre dans l’immédiateté dans un cabinet dentaire, le malade peut temporellement prendre des médicaments de proximité. Comme premiers soins, il se doit d’observer le brossage quotidien. Il pourra également prendre soit :

  • du paracétamol;
  • du bicarbonate de soude : à utiliser en bain de bouche;
  • du gel antalgique, disponible en pharmacie sans ordonnance. A base d’aloe vera ou de menthe, il s’applique localement et produit un effet apaisant.
  • Le clou de girofle, une recette fait maison efficace. Il suffit tout simplement d’en faire une infusion qui sera ensuite utilisée pour rincer la bouche ou comme une boisson.

L’utilisation de ces différents antidouleurs n’empêche pas la consultation médicale. Atteint d’un abcès dentaire douloureux ou non, il est indispensable de rencontrer un dentiste ou d’aller dans un centre dentaire (comme le centre dentaire Laval).

Surtout pour les personnes fragiles telles que les femmes enceintes et les enfants, la consultation est une urgence. Le traitement prodigué par le dentiste dépend du type d’abcès dentaire dont souffre le malade. Lorsqu’il s’agit abcès parodontal, il incise la gencive et il pratique un drainage pour ainsi retirer le pus.

En présence d’un abcès apical, le dentiste nettoie la dent par le biais du drainage soit par une ouverture ou une extraction de la dent infectée.
Dans les deux cas, après cette petite chirurgie, le médecin peut prescrire des antibiotiques et des antidouleurs.

Quelles sont les conséquences d’un abcès dentaire mal traité ?

L’abcès dentaire, lorsqu’elle n’est pas correctement soignée, il peut entraîner des complications graves. Elle risque de se transformer en kyste ou infecter votre d’autres organes tels que le sinus ou le cerveau. L’infection peut également atteindre votre gorge et créer des problèmes respiratoires. L’abcès dentaire peut entraîner l’altération de dent affectée.

Comment prévenir un abcès dentaire ?

En appliquant les bons gestes d’hygiène bucco-dentaire quotidiennement conseillés, il est possible d’éviter l’abcès dentaire. Il s’agit de :

  • Se brosser les dents après chaque repas et ce, tous les jours.
  • Consulter le dentiste tous les ans, une à deux fois ; faire un détartrage régulier et soigner les caries.
  • Eviter les aliments susceptibles d’altérer la dent : tabac, aliments trop acides ou sucrés.

Les chauffe-eau : avantages et désavantages des différents modèles

Pour obtenir de l’eau chaude dans de bonnes conditions, plusieurs modèles de chauffe-eau s’offrent à vous. Chacun d’entre eux présente des avantages et des inconvénients spécifiques.

Le chauffe-eau électrique : un modèle très répandu

Le chauffe-eau électrique existe lui-même en deux variantes. Vous pouvez d’abord installer un chauffe-eau électrique instantané. Son principal avantage est sans doute d’ordre financier : son prix est en général modéré et, dans la mesure où il ne se déclenche qu’à la demande, il consomme peu d’électricité. Ce type de chauffe-eau prend également peu de place et il est
assez facile à installer. Mais ce chauffe-eau, qui ne stocke pas l’eau chaude, ne la produit qu’au bout d’un temps assez long. Ce qui n’est pas le cas du chauffe-eau muni d’un ballon électrique, qui fournit une eau toujours chaude, si toutefois le ballon a été allumé. Sinon, il faut compter un temps de chauffe assez long et donc une consommation d’électricité relativement élevée, sauf si le ballon a été activé durant les heures creuses. Par ailleurs, le
chauffe-eau électrique réclame un minimum d’entretien, notamment le détartrage régulier de la cuve. Enfin, ce type de chauffe-eau électrique est plus onéreux à l’achat.

Le chauffe-eau thermodynamique : un équipement apprécié

De nombreuses personnes optent pour ce type d’appareil, notamment pour équiper des logements neufs. Il fonctionne sur un principe simple: récupérer la chaleur ambiante pour chauffer l’eau. Le grand avantage de ce type de chauffe-eau est qu’il fonctionne en grande partie avec de l’énergie renouvelable, ce qui permet de faire une économie très notable par rapport à un chauffe-eau classique, de type électrique. L’utilisation de ce type d’énergie étant encouragée, l’achat d’un chauffe-eau thermodynamique peut aussi vous donner droit à un crédit d’impôt appréciable, si l’acquisition de l’appareil a eu lieu dans le cadre d’une rénovation de logement. Par ailleurs, le prix d’achat d’un tel chauffe-eau s’avère très raisonnable. Enfin,
l’installation de cet équipement est assez simple et il peut procurer de l’eau chaude pour six personnes, ce qui n’est pas négligeable. Mais le chauffe-eau thermodynamique présente cependant quelques inconvénients. Il est d’abord pourvu d’un ventilateur qui, dans certains cas, peut causer quelques nuisances sonores. Par ailleurs, ce chauffe-eau se déclenche si l’on utilise l’eau chaude, c’est-à- dire en heures pleines; mais l’économie d’ensemble est telle que cet inconvénient est peu sensible. Enfin, la pièce dans laquelle cet appareil sera installé doit répondre à quelques exigences: elle ne doit pas être trop exiguë et elle ne peut être chauffée.

Le chauffe-eau solaire : l’appareil de l’avenir

Ce type de chauffe-eau fonctionne grâce à des capteurs solaires souvent installés sur le toit. L’utilisation d’une énergie propre constitue bien sûr l’avantage essentiel de cet appareil. L’énergie employée ne dégage aucun gaz à effet de serre et elle demeure disponible et renouvelable à volonté. Vous faites donc, en l’utilisant, un geste citoyen qui peut, là encore, vous donne droit à des crédits d’impôt avantageux. Par ailleurs, on peut considérer qu’au bout d’une période d’environ quinze ans, vous aurez totalement rentabilisé une installation qui, au surplus, confère une valeur supplémentaire à votre logement. En outre, la durée de vie moyenne d’un chauffe-eau solaire, qui est d’environ vingt ans, dépasse celle des appareils
classiques et son entretien courant reste léger en comparaison de celui d’un chauffe-eau électrique. Concernant les points moins positifs, il faut noter le caractère onéreux de l’équipement. Le chauffe-eau solaire ne sera pas non plus rentable sous toutes les latitudes et il ne faut l’envisager que dans des régions à l’ensoleillement généreux.

Vous voilà donc fixé qu’en au choix d’un chauffe-eau. Vous saurez lequel choisir à votre prochain achat.

Les joueurs professionnels de roulette

Peut-on gagner de l’argent en jouant à la roulette ? Seule la chance peut répondre à la question! C’est un jeu de hasard très célèbre dont le but est de deviner sur quel numéro la bille blanche va se placer. Bien que ce soit la chance qui définit le destin du joueur, il faut quand même reconnaitre
qu’il existe aujourd’hui de nombreux professionnels du jeu de roulette. Comment font-ils ? Quelles sont leurs stratégies ? Quels sont leurs secrets ? Le jeu de roulette peut rapporter mais à quel point ?

Jeu de roulette : ça rapporte gros!

Le jeu de roulette, c’est le jeu de hasard le plus ancien du monde. Si jusqu’à maintenant, il emballe des millions de joueurs c’est parce que les règles du jeu sont simples. Et puis seule la chance détermine la victoire ou la défaite! Il suffit juste de miser sur le bon numéro et voilà. Il faut ensuite laisser à la bille blanche faire son travail : le cylindre en rotation permet à la petite boule de parcourir tous les numéros (de 00 à 36), avant de s’arrêter sur une case numérotée bien précise. Comme il n’y a qu’une seule bille à mettre en jeu, on n’a donc droit qu’à une chance sur 37 de gagner. Justement,
quand un joueur gagne la partie, il obtiendra un jusqu’à 37 fois sa mise de départ : parfois les plus chanceux obtiennent d’énormes gains ! Pour certains, c’est le plaisir de jouer qui compte, mais pour d’autres, c’est une source d’argent rapide et très facile. A noter qu’il est possible de devenir joueur de roulette professionnel, soit sur internet soit dans les casinos. L’un ou l’autre, il est possible de gagner sa vie grâce à ce jeu.

Comment devenir un professionnel du jeu de roulette?

  • Un joueur professionnel commence par bien connaitre les règles de jeu : plein, cheval, carré, sizain, douzaine, colonne, manque, passe… les placements des numéros, les techniques de couleurs (rouges, noirs et vert)… avec bien sur le calcul de gain possible. Comme il est possible de
    choisir plusieurs numéros, le joueur doit savoir partager les mises.
  • L’expérience est le meilleur allié d’un professionnel du jeu de roulette : il doit connaitre toutes les stratégies existantes sur le jeu. C’est au fil des années, c’est-à- dire au bout de 3 ou 4 ans ou parfois moins d’un an, qu’on devient un vrai pro. On ne devient pas professionnel du jour au lendemain, certains pros avouent d’ailleurs avoir perdu beaucoup d’argent.
  • Les livres ainsi que les vidéos sur le jeu de hasard aident beaucoup un joueur professionnel à garder ses performances. Cela permet de renforcer ses acquis et son style de jeu afin de remporter des parties de roulettes et gagner à coup sur. Voir par exemple ici les méthodes sur comment gagner à la roulette.
  • Si un simple joueur amateur devient professionnel c’est parce qu’il cultive ses capacités intellectuelles : la roulette est un jeu de hasard certes, mais les calculs mathématiques sont toujours utiles pour augmenter ses chances de gagner. Il est par exemple possible de calculer la vitesse de la roulette en fonction de la vitesse de la bille.
  • On entend souvent dire qu’un professionnel des jeux de roulettes sur internet ou dans les casinos peut gagner jusqu’à 3 000 dollars en une soirée. Mais pour en arriver là, il ne prend pas de gros risques : avant de placer une dizaine ou des centaines de dollars sur une seule mise, l’idéal est de commencer par moins de 10 dollars et d’augmenter à chaque fois ! Mais attention !

Il faut aussi savoir mettre des limites !

Comment choisir une résidence pour personnes âgées?

Le choix de placer une personne âgée dans une résidence peut vite devenir compliqué, et le choix de la résidence peut rendre la chose encore plus difficile. Ce choix va dépendre de plusieurs choses. L’état de santé de la personne d’abord, ses besoins également, sa situation familiale et géographique, et bien sûr ses revenus. Il existe des milliers d’établissements, qui proposent des tarifs et des prestations différentes et variées.

Tout d’abord, il est primordial de ne pas choisir dans la précipitation, et il ne faut pas placer la personne dans la résidence la plus proche de vous ou d’un de ses proches par défaut, bien que parfois le placement doive se faire assez rapidement. Il est important de prendre le temps nécessaire pour choisir l’endroit qui accueillera un parent ou autre. Chaque personne âgée a des besoins et des attentes qui diffèrent en fonction de beaucoup de choses. Voici donc quelques points clés à analyser, afin de vous aider dans le choix de cette résidence.

Le premier point est le degré d’autonomie de la personne, qui déterminera le type de résidence dans laquelle elle doit s’installer. La personne est-elle entièrement autonome, semi-autonome ou plus du tout ? Il existe différentes possibilités qui correspondront à ce critère. Les résidences-services ou les résidences-autonomie, sont des complexes d’habitation où les personnes âgées ont un appartement entier pour eux, avec une infirmière ou un infirmier à disponibilité la journée en cas d’urgence, et où il y a des salles communes ainsi qu’un réfectoire si les habitants souhaitent se retrouver. Des activités diverses sont également proposées.

Les maisons de retraites médicalisée sont réservées aux personnes âgées qui vivent une perte d’autonomie importante ou un handicap. Ils y sont entièrement pris en charge par des médecins et infirmières. On peut également devoir placer une personne âgée en hôpital, en unité de soins à longue durée, lorsqu’une prise en charge médicale lourde est nécessaire.
Une fois que l’on a déterminé le degré d’autonomie de la personne, les choix vont d’ores et déjà se resserrer. Ensuite, il faudra déterminer le budget disponible. Selon l’endroit et les prestations proposées par l’établissement, le coût peut énormément varier. Pour connaître le budget de la personne âgée, il faut prendre en compte plusieurs choses.

D’abord, les revenus de la personne en question ainsi que le soutien financier que peuvent lui apporter ses proches au fil du temps ; également l’épargne disponible de la personne et les aides potentielles dont elle pourrait bénéficier. Une fois ce budget entièrement défini et déterminé, on peut donc commencer réellement la recherche, en cherchant des établissements qui rentrent dans les prix que l’on souhaite. Pour ce qui est
de l’emplacement géographique, il est bon de savoir que les établissements situés en centre-ville sont plus chers. Un certain éloignement sera donc peut-être nécessaire. Il faudra alors vérifier l’accessibilité de l’établissement. Existe t-il un service de navettes pour y accéder ? Y a t-il une gare à proximité ? Un grand axe routier ?

Lorsque l’on aura sélectionné plusieurs établissements, on peut commencer les visites. Il est impératif de visiter au préalable, cela permettra de mieux visualiser les choses et d’analyser le fonctionnement de la résidence. Pendant la visite, notez vos ressentis, vos impressions, les points négatifs comme les points positifs. Il faudra faire attention à chaque détail. L’environnement est-il agréable ? Les extérieurs sont-ils facilement
accessibles ? Peut-on venir avec des animaux de compagnie ? Le sol est-il facilement praticable pour une personne se déplaçant avec difficulté ?
N’hésitez pas à discuter avec le personnel, et à revenir à différents moments de la journée. Au moment des repas par exemple, vous pourrez voir les menus proposés et découvrir un peu mieux l’ambiance de la résidence .

C’est en voyant des sourires sur les visages et en entendant des rires que vous saurez si vous avez trouvé une bonne résidence pour personnes âgées parfaite pour votre proche !