Les mini-implants dentaires

Qu’est-ce qu’un implant dentaire?

Un implant dentaire est assimilé à une racine de dent mais généralement en titane. Il est utilisé pour remplacer une racine manquante. Il s’attache fermement à l’os après sa mise en place, cela s’appelle l’auto intégration.  Une dent ou une prothèse peut alors être attachée à cette racine de remplacement.

L’origine du mini-implant dentaire.
Technique révolutionnaire, la version miniature de l’implant standard, le mini-implant
dentaire était, à l’origine, destiné à être implanté avant l’insertion d’un implant standard.
Actuellement, il peut être utile, même seul, et s’avère être une excellente alternative à
l’implant standard dans certaines circonstances.

Quand le mini-implant dentaire est-il utilisé?
Petites vis, conçus dans un matériau unique, les mini-implants dentaires sont très efficaces
pour renforcer une prothèse qui se laisse aller ou pour remplacer des petites dents.
C’est une solution rapide, esthétique, à moindre coût et durable qui respecte votre dentition.
Méthode d’implantation et utilisation
La mise en place du mini-implant dentaire permet de résoudre les divers inconvénients liés
aux implants normaux pour lesquels le résultat escompté peut être difficile à atteindre. La
pose d’implants ordinaires nécessite également une forte proportion d’os.
Il permet d’être implanté lorsque la proportion d’os est faible au moyen d’une chirurgie légère
qui limite anesthésie, problèmes post-opératoires et douleur.
Les mini-implants dentaires, sont confectionnés en alliage et fixés dans l’os à la place de la
racine naturelle de vos dents.
Adieu gêne, plaies et ulcères causés par une prothèse mal fixée. Le mini-implant dentaire est
là!
Grâce à lui vous pouvez à nouveau mastiquer votre nourriture sans problème, sourire, croquer
la vie et votre pomme à pleines dents!
Avec seulement 2 à 3 millimètres de diamètre, les mini-implants dentaires peuvent être placés
sur presque tous les types de gencive et s’adaptent à de très nombreuses morphologies
buccales.
Ils ne nécessitent qu’une légère anesthésie et une chirurgie minimale, il n’y a plus besoin
d’ouvrir la gencive et de trouer l’os pour maintenir les mini-implants dentaires en place. La
douleur est donc moindre et la guérison plus rapide.
Le temps d’encrage est beaucoup plus court et il vous sera même possible de manger
directement après leur attache.
Cette technique permet également d’utiliser l’ancienne prothèse sans devoir la changer et est
donc la solution la plus économique connue en ce moment.
La pose du mini-implant
Effectuée en une seule séance, elle vous offre des dents solides en plus ou moins une heure.
Sa tête ronde et son système d’attache en forme de vis s’applique directement de manière non
invasive.
Après vous avoir injecté une faible dose d’anesthésiant nécessaire pour pratiquer l’acte
chirurgical, le dentiste percera un petit trou dans votre mâchoire afin de créer le site d’implant.

Cette étape de l’intervention est quasiment indolore. La taille de l’implant étant réduite, votre
dentiste va ensuite visser les fixations du mini-implant à l’aide d’une clé à ailettes. L’implant
sera alors serré et stabilisé de façon définitive. Des balises seront apportées à la prothèse de
manière à percer des trous qui accueilleront le mini-implant. Celui-ci la retiendra de manière
ferme et définitive.
Quelles suites apporter après la pose de mini-implants dentaires?
Comme après tout acte chirurgical, le patient veillera à avoir une hygiène bucco-dentaire
rigoureuse.
Il peut arriver qu’on ressente des démangeaisons après la pose de l’implant mais ces
inconvénients sont de courte durée et ne devraient pas durer plus d’un jour ou deux.
Alors, n’hésitez plus, retrouvez l’usage de vos dents et souriez !

Les avantages d’avoir un comptable pour une PME

Comptable à Laval
Comptable à Laval

Avoir son entreprise implique beaucoup de responsabilités et beaucoup de papiers et de formalités à remplir. Il est normal lorsqu’on commence ou qu’on a une PME c’est-à-dire une entreprise ayant moins de 500 salariés de se demander si une aide extérieure est préférable notamment pour la comptabilité. Les comptables sont d’une aide précieuse et voici 3 raisons qui peuvent vous décider à demander de l’aide.

La sécurité

Un comptable est par définition une personne qui connait les formalités nécessaires à effectuer pour une entreprise en conformité avec la législation du territoire. C’est donc naturellement que le principal avantage des services d’un comptable c’est la sécurité quant aux diverses formalités à effectuer pour se conformer à la loi. Un comptable vous aidera à faire toutes vos déclarations à temps et dans les bonnes formes. Vous serez donc protégé contre les erreurs qui peuvent parfois coûter cher et contre les retards qui peuvent être aussi dévastateurs. Outre cela, le comptable connait toutes les démarches pour optimiser les finances de votre entreprise ce qui est un plus à ne pas négliger. Cela signifie payer moins d’impôts, opter pour les bonnes démarches …

La gestion

En plus de la sécurité, le comptable permet une meilleure gestion de l’entreprise. Il peut vous aider à établir des stratégies qui permettront à votre entreprise d’évoluer dans la direction qui vous convient le mieux. Cela marche sur le long terme comme sur le court terme. Il vous permettra d’avoir une vision claire de la situation de votre entreprise et pourra vous donner les conseils nécessaires pour la diriger. Cet état des lieux vous aidera également au quotidien à connaitre les forces et les faiblesses pour améliorer votre gestion du personnel et des marchandises. Il vous faudra également l’aide d’un comptable pour la gestion des finances au quotidien.

Le temps

Créer son entreprise nécessite des connaissances, de l’application, des fonds et surtout de temps. Même une entreprise qui existe depuis plusieurs années nécessite une implication constante. Cela peut aussi signifier devoir faire des concessions dans sa vie personnelle et dans sa vie de famille. Le fait est qu’en engageant un comptable, vous pourrez vous libérer de certaines charges et ainsi vous consacrer à d’autres choses. Cela peut concerner l’entreprise ou votre vie personnelle, le choix est à vous. Il faut comprendre que ne serait-ce que le fait de remplir les déclarations fiscales peut prendre plusieurs heures voire même plusieurs jours et un comptable se chargera de cette corvée à votre place. Il en est de même des différentes analyses à faire. De plus, une analyse de professionnelle vous apportera un avis plus éclairé.

La rémunération

Parmi les principales préoccupations de ceux qui veulent engager un comptable se trouve la question de la rémunération. En tant que spécialistes ils peuvent réellement coûter cher, mais il faut savoir que c’est un investissement qui vous permettra sur le moyen terme d’avoir une entreprise en bonne santé et surtout dans les règles. De plus, un comptable n’est pas une personne que vous employez à plein temps. Cela dépend de votre type de contrat, mais les missions d’un comptable sont ponctuelles donc vous pouvez le payer à la mission et noncomme un employé régulier.

Engager un comptable pour votre PME est une décision importante qui nécessite une grande réflexion. Mais de nombreux avantages sont en faveur de cette embauche notamment le soulagement de votre emploi du temps, une gestion professionnelle et une sécurité quant à votre entreprise.

Pour un comptable à Laval, cliquez ici.

La vidange du chauffe-eau

Chauffe Eau Laval
Chauffe Eau Laval

Vidanger son chauffe-eau peut s’avérer très facile à faire soi-même, du moment que l’on suive bien toutes les étapes nécessaires. Si tout se déroule bien, cette activité ne requiert pas d’appeler un professionnel. De plus, il ne vous faudra pas beaucoup de temps pour effectuer cette vidange.

La vidange est une étape essentielle dans l’entretien de votre chauffe-eau. En effet, il est primordial de retirer le calcaire qui se trouve dans le réservoir et qui s’installe au fur et à mesure de l’utilisation de l’appareil. Si la vidange n’est pas faite régulièrement, le chauffe-eau va s’abîmer et consommer beaucoup plus, en étant moins efficace. Cet entretien doit donc impérativement être effectué une fois par an, voire deux fois si l’hiver a été
particulièrement froid.

Comment savoir à quel moment est-il nécessaire de réaliser la vidange ?

C’est très simple. Dès que vous remarquez que l’eau chaude est plus longue à atteindre vos tuyauteries, ou si elle est tout simplement moins chaude qu’elle ne devrait l’être, c’est que votre chauffe-eau a déjà perdu de son efficacité. C’est donc à ce moment là qu’il faut faire la vidange ! Également, il peut être bien d’effectuer une vidange lors d’un emménagement dans une nouvelle habitation, au cas où cela n’a jamais été fait. Pensez aussi à vidanger le chauffe-eau de votre maison de vacances, celle-ci n’étant pas occupée toute l’année.

La vidange permet d’allonger la durée de vie de votre chauffe-eau, et de limiter les pannes de celui-ci. En réalisant cet entretien, on permettra à la résistance de l’appareil d’être plus efficace, car une fois l’appareil vidé de toute eau, on pourra nettoyer cette résistance. Cela empêchera l’apparition de corrosion, et cela préservera l’étanchéité de la cuve. De plus, vidanger son chauffe-eau permet d’économiser sur sa facture d’électricité ou de gaz.

En effet, une résistance entartrée revient à augmenter de 10 % sa consommation d’énergie ! Point très important par ailleurs, la vidange est essentielle peu importe que votre chauffe-eau fonctionne au gaz ou a l’électricité.

Voici donc les étapes à suivre pour vidanger votre chauffe-eau.

Tout d’abord, vous aurez besoin des outils suivants : un tuyau d’arrosage, un chiffon et une bassine pour recueillir l’eau, ou une évacuation d’eau si votre chauffe-eau se trouve près d’un évier ou lavabo. Avant de commencer, veillez à bien couper l’électricité au niveau du disjoncteur, si votre chauffe-eau fonctionne électriquement. Enlevez également le fusible d’électricité de votre chauffe-eau.

Fermez l’arrivée d’eau froide du logement, et ouvrez vos robinets d’eau chaude. Une fois cela fait, vous pouvez commencer la vidange. Branchez votre tuyau d’arrosage sur le robinet de purge du chauffe-eau, qui se situe au niveau de sa base. Mettez l’autre extrémité de votre tuyau dans la bassine ou dans l’évier le plus proche. Maintenant, ouvrez le robinet de purge et laissez s’évacuer la totalité de l’eau qui se trouve dans la cuve. Ensuite, plus qu’à être patients ! Soyez également prudent durant ce procédé, car
l’eau qui sort de la cuve peut être brûlante.

Lorsque l’eau est vidée, si possible, essayez de pencher votre réservoir vers le robinet de purge, afin d’évacuer le plus d’eau possible.

Une fois la vidange terminée, vous pouvez refermer le robinet de purge et ouvrir l’arrivée d’eau froide afin de remplir à nouveau la cuve. Lorsque celle-ci sera pleine, l’eau coulera des robinets d’eau chaude que vous aviez ouvert précédemment. Pour finir, rebranchez l’électricité au niveau du disjoncteur et remettez le fusible de votre chauffe-eau. Et voilà, la
vidange est terminée ! Votre eau sera comme neuve et dépourvue de tout calcaire.

Conseils de l’équipe de Chauffe Eau Laval

5 conseils pour une rénovation de salle de bain

Rénovation de salle de bain
Rénovation de salle de bain

Rénover une salle de bain est souvent nécessaire lors d’un nouvel emménagement ou simplement une envie de changer une salle de bain vieillotte, qui a fait son temps et qui présente des traces de moisissures, dans laquelle vous avez de moins en moins envie d’aller.

En effet, la salle de bain est un endroit où l’on va tous les jours, et c’est une pièce qui doit être synonyme de détente et de bien-être. Elle se doit d’être en bon état ; et au goût des habitants de l’habitation dans laquelle elle se trouve.

Voici donc 5 conseils à suivre pour que la rénovation de votre salle de bain se déroule au  mieux.

  • Tout d’abord, il vous faudra connaître votre budget. Le prix de la rénovation dépendra de la surface de la pièce, si les travaux à réaliser sont importants ou non, et également de la qualité des matériaux voulus. Les prix d’une rénovation de salle de bain peuvent se situer entre 3000 et 15 000 dollars, en fonction de si vous souhaitez absolument tout refaire ou simplement changer la couleur de la pièce. Beaucoup d’éléments sont à prendre en compte : l’aménagement de la pièce se fera en fonction de ses contraintes physiques, comme l’emplacement des arrivées d’eaux, de la bouche d’aération ou de la fenêtre, de la taille de la pièce… Une fois toutes ces informations connues et analysées, il vous sera possible de connaître le budget nécessaire à la rénovation de votre salle de bain.
  • Ensuite, il faudra inspecter la salle de bain de fond en comble. Les installations réalisées durant la rénovation doivent vous durer longtemps, et ne pas vous poser de problèmes avant plusieurs années. En faisant votre inspection, vous pouvez vous attendre à avoir des surprises ! Les murs peuvent être endommagés derrière le carrelage, ou vous pouvez vous retrouver face à une fuite lorsque vous changerez votre baignoire ou installerez une nouvelle douche. Il faudra également penser à mettre aux normes l’électricité de la pièce si cela est nécessaire. Pour cela, n’hésitez pas à appeler un spécialiste !
  • Pour une rénovation optimale, il vous faudra vérifier la configuration et les
    possibilités d’aménagement de votre pièce d’eau. Par exemple, souhaitez-vous remplacer votre baignoire par une douche ? Ou l’inverse ? Cette décision dépendra de plusieurs choses. De la place dont vous disposez, du coût de l’installation, de l’usage que vous ferez de cette installation… Une douche vous fera gagner de la place, tandis qu’une baignoire est plus pratique si vous avez des enfants ou si vous ne jurez que par les bains. Une douche est également plus écologique et plus facile à entretenir, alors qu’une baignoire vous coûtera plus cher mais vous permettra une détente digne de ce nom. Avant d’installer une douche ou une baignoire, il faudra également vérifier le diamètre de votre tuyauterie ainsi que la pression disponible. Tous ces détails sont à prendre en compte !
  • Un autre conseil peut également rentrer en jeu dans la rénovation d’une salle de bain : l’installation de nouveaux toilettes ! Ceux-ci peuvent être suspendus ou sur pieds. Ici encore, c’est une décision à ne pas prendre à la légère. Sachez qu’un WC suspendu peut certes coûter plus cher qu’un WC sur pieds, mais il sera plus esthétique et plus facile d’entretien, car le système de tuyauterie sera dissimulé dans le mur ! Les WC suspendus sont également plus écologiques et vous permettront d’économiser sur votre facture d’eau.
  • Pour finir, profitez de votre rénovation pour éliminer définitivement les mauvaises odeurs : installez un système anti-odeurs dans vos tuyauteries, avec l’aide de votre plombier. N’hésitez d’ailleurs pas à lui demander de l’aide pour toute votre rénovation ! Les plombiers sont les professionnels des rénovations de salle de bains, et il est déconseillé de se lancer dans une rénovation par soi-même.

Des conseils de Plombier Repentigny

Les avantages de la climatisation à la maison

Il est presque impossible de nos jours de se passer d’un climatiseur face à des températures de plus en plus variantes dues au réchauffement climatique.

La climatisation, histoire et fonctionnement

Dans le but de créer une ventilation naturelle, la mise en œuvre des galeries souterraines était une idée prévoyante et judicieusement élaboré par les Romains. On trouve le même système chez quelques insectes sociaux notamment les termites.

Hier, la climatisation était limitée aux classes huppées et aisées de la société et considéré comme article de luxe. Actuellement, le climatiseur est devenu une nécessité, un besoin voire une exigence. Au cours des années, le climatiseur a connu une optimisation spectaculaire. Plusieurs modèles
sont proposés sur le marché, on trouve des monoblocs comme on trouve des split. La différence entre ces deux modèles est la composition.
Contrairement au monobloc, le split se compose de plusieurs unités. En
réalité, le climatiseur split est doté d’une grande aptitude de rafraîchissement, déplaçables et convenables pour les petits comme pour les grands espaces.

Les bienfaits de la climatisation

Les avantages du climatiseur sont considérables et innombrables. Mis à part la régulation de la température, la climatisation possède d’autres fonctions essentielles. C’est ce que vous allez découvrir par la suite !

  • Une climatisation pour revivifier et rafraîchir vos locaux

Le rafraîchissement représente la fonction principale d’un climatiseur. Cette action n’est rien qu’un abaissement de la température dans une superficie donnée grâce à un système échangeur de chaleur. Avec l’appui de quelques retouches, le climatiseur d’aujourd’hui a la capacité de tirer le surplus de chaleur à l’intérieur d’un local et de le diriger à l’extérieur. D’après les experts en développement humain, le rafraîchissement tend à réduire beaucoup de problèmes liés à votre psychique. Passant à un autre horizon, pour la meilleure conservation de quelques marchandises telles que les produits pharmaceutiques, les produits phytosanitaires et les médicaments, un seuil de température bien précis doit obligatoirement
être respecté. Le rafraîchissement de vos espaces de travail va vous permettre d’être plus productifs.

  • Une climatisation pour une température optimum

Le contrôle régulier de la température à l’intérieur de votre maison s’avère nécessaire, et cela afin d’éviter toute sorte de désagréments sur votre constitution physique. En fait, une température trop élevée peut causer une insuffisance veineuse. Les températures très basses peuvent engendrer quelques maladies contagieuses par voie aérienne. D’une manière spéciale, il y a la bronchite infectieuse, l’angine virale et la grippe.  Dans ce même ordre d’idée, il est conseillé d’opter, à l’intérieur de votre habitation, pour une température qui est moins à celle du milieu externe par environ huit degrés. En effet, cet écart de température va vous permettra de prendre garde aux chocs thermiques.

  • De la climatisation pour lutter contre l’humidité

La réduction de la température à l’aide du climatiseur est accompagnée par un raccourcissement de l’humidité. Réellement, l’humidité en tant que telle n’est pas maléfique pour votre santé. Mais, un taux élevé avantage l’arrivée d’un cortège d’allergènes notamment les acariens et les moisissures.
Ces derniers représentent la première cause de beaucoup de maladies. Pathologies qui sont d’autant plus difficile à gérer et à supporter comme la rhinite, l’asthme et les irritations des yeux. Tout cela est lié à une mauvaise aération ou ventilation de votre habitat.  La climatisation consiste en l’extraction de l’air ambiant une forte quantité d’eau allant de 40 jusqu’à 50 litres au bout de 24 heures. Particulièrement, cette action qui consiste à abaisser le taux d’humidité dans l’air est très commode dans les régions à climats chaud et humide telles que les territoires tropicaux et les
endroits côtiers. C’est pareil pour les salles ou les endroits à forte concentration humaine.

Pour plus d’informations cliquez sur Climatisation Laval

Les lois de la roulette

Bien que certains puissent penser que les « tirages » des jeux de hasards (comme à la Roulette ou au Pile ou Face) sont entièrement aléatoires et qu’il n’y a pas de rapports entre eux, certaines lois bien élaborées dans le domaine des statistiques prouvent le contraire. En exemple, 2 des lois les plus simples vous seront expliquées ci-dessous.

Loi de l’Équilibre

Cette loi se focalise de manière simple : sur un grand volume de tirages, la tendance voulant que l’équité soit toujours rétablie. De ce fait, prenons par exemple le cas d’un jeu de Pile ou Face : sur 50 tirages, il y aura certainement autant de piles que de faces. En d’autres termes, il est très rare de voir apparaître le côté face 40 fois pendant les 50 tirages, contre 10 piles. La face de la pile aura toujours tendance à se montrer autant de fois que le côté face. Ceci est produit par la loi de l’Équilibre et ce principe est vérifiable partout où le nombre de tirages est suffisamment important.

Loi des Tiers

Cette loi émane du même principe que celle de l’Équilibre, mais s’exécute sur un plus petit nombre de tirages. Ainsi, à la Roulette, la loi des Tiers exige que sur 38 tirages environ, le tiers des chiffres ne paraîtra jamais, un autre tiers des chiffres paraîtra une seule fois et le dernier tiers des chiffres paraîtra plus d’une fois. Cette loi s’exécute plus précisément à la Roulette et est prise en compte par plusieurs parieurs chevronnés.

Application des Lois

De nombreuses autres lois viennent interagir dans le champ du hasard et des statistiques, mais il vous suffira uniquement de connaitre les 02 précédentes pour vous rendre compte que l’application d’une loi est sujette à controverse !

Reprenons l’exemple de Pile ou Face. L’application la plus cohérente de ces lois,  au premier abord, serait donc d’attendre que Pile sorte 4 ou 5 fois de suite avant de parier sur Face. En effet, la loi de l’Équilibre qui veut que les tirages deviennent équitables à la longue, suggère qu’il vaut mieux laisser
passer un déficit de quelques tirages (et donc, ne rien perdre) avant de parier sur le choix déficitaire. Il y a toutefois un principe qui vient démentir cela.

La Permanence Personnelle

Cette logique de jeu part du fait que les probabilités ne découlent pas de la boule à la Roulette (ou même de la pièce à Pile ou Face), mais découlent plutôt… de soi-même ! En d’autres termes, ce n’est ni une table de Roulette, ni une pièce de monnaie qui renferme les probabilités rattachées au prochain coup, mais plutôt le parieur. Le joueur traînerait donc avec lui sa « chance ».

Le principe de la Permanence Personnelle vient donc démentir le fait que plusieurs parieurs de Roulette croient qu’avant de miser sur le Rouge, on doit attendre que le Noir soit sorti quelques fois auparavant. En effet, pourquoi attendre une suite de déficits à la même table, alors que d’autres
tirages ont lieu à d’autres tables au même moment ?

Bref, que l’on tire 1 000 pièces une seule fois, ou une seule pièce 1 000 fois, cela revient au même pour les partisans de la Permanence Personnelle. Partant de cette logique, certains parieurs vont jusqu’à faire des « tirages » chez eux sur des bouts de papier et ne vont au Casino que lorsqu’un déficit
fictif est atteint. Cela peut paraître bizarre, mais c’est peut-être moins stupide que de perdre une demi-heure au Casino à attendre que le Noir sorte huit fois de suite à la même table.

Tendance de rupture des suites

Deux camps s’affrontent donc sans cesse : les chances (ou probabilités) appartiennent-elles au parier ou au jeu ? Mais peu importe son choix, les deux camps s’entendront par contre sur le point suivant :

Une longue suite a toujours tendance à s’arrêter plutôt que de s’allonger.

Les sceptiques croiront toujours que les tirages sont indépendants, et donc, n’ayant aucune correspondance entre eux, il n’y a toujours que 02 choix : Rouge ou Noir (ou Pile ou Face). Cela est tout à fait vrai, mais le principe formulé ci-haut prône le fait que les longues séries sont plus rares que
les courtes. Faites vous-même le test sur une table de roulette quelconque : vous verrez que vous aurez toujours (sur un nombre suffisant de tirages) 02 fois plus de suites de 04 que de suite de cinq, 2 fois plus de suite de 05 que de suite de 06, etc…

Par « suite », il faut savoir qu’il s’agit d’autant de série d’échecs que de série de gains (Rouge/Noir, Pair/Impair, etc, …) De ce fait, sur un échantillon de 04 coups joués où le parieur mise Pair, 01 seule probabilité sur 16 n’offrira que des Impairs. Donc, un chiffre Pair sortira inévitablement quelque part
parmi les 15 autres probabilités. Une fois de plus, les sceptiques pourront vérifier cela par eux-mêmes, soit mathématiquement ou sur une table de roulette.

Toutefois, il est utile de préciser qu’une suite de 7 inclue dans son « sillage » toutes les suites précédentes : 6, 5, 4, etc… Donc, si vous obtenez une suite de 7 et une suite de 4, vous devez donc compter 2 suites de 4, puisque la suite de 7 doit forcement « passer » par une suite de 4 avant d’arriver
à 7.

Choisir sa table

Si le Casino fréquenté en offre, il est toujours préférable de parier à la Roulette Anglaise qu’à l’Américaine. En effet, la roulette anglaise donne au parieur 36 chances sur 37 (97,2 %) de gagner, contre 36 sur 38 (94,6 %) à l’américaine. Par le terme « win », il faut savoir que le pourcentage est
toujours en défaveur par rapport au parieur. En effet le 97,3 % de la roulette anglaise signifie que sur 100$ en moyenne, le parieur repartira avec seulement 97,30$ et sera donc toujours tenu en échec.

D’où l’acharnement de certains parieurs à trouver des techniques pour ramener la chance de leur côté. Il est, en effet, impossible d’être toujours gagnant, mais il est possible, par contre, de réellement mettre les chances de son côté.

Bénéfices du sablage de plancher de bois

Posséder un beau plancher de bois dans sa maison ou son appartement, confère à votre habitation de l’authenticité, beaucoup de charme, met en valeur votre décoration et augmente sa plus-value. Il est si agréable de marcher sur les lames de ce sol de bois chaleureux et qui craquent sous les pieds, qu’il est important de bien l’entretenir.

En effet, le bois du plancher est issu de matières nobles comme le chêne, le
merisier, l’érable, le noyer, le frêne, le châtaignier ou le cerisier. C’est un matériau vivant et sensible aux variations de température, lumière, insectes, coups et salissures et va au fil du temps se détériorer. Aussi, il demeure assez fastidieux de conserver son aspect d’origine, brillant et intact au parquet.

Aussi beau soit-il, le plancher de bois doit toujours être entretenu sinon c’est la catastrophe assurée. Lavages, ponçages et cirages réguliers lui permettent de garder une certaine tenue et de conserver son aspect d’origine.

Néanmoins et malgré tous vos efforts, cette méthode classique a ses limites, le nettoyage et le cirage du parquet peuvent ne plus être suffisants, votre plancher de bois a pris un ton terne, fatigué et demande un entretien plus en profondeur.

La technique du sablage

Le sablage de plancher de bois est particulier et demande à être réalisé par des professionnels. Cela consiste à propulser du sable avec un appareil haute pression dans le but d’ôter les résidus de saletés incrustées, de vernis et autres cires.

Le sablage traditionnel se contente de poncer les planches en surface, créant une abrasion qui dégage une quantité impressionnante de poussière de bois et de vernis. Heureusement, les techniques ont évolué, ainsi, de nouveaux appareils sont arrivés sur le marché. Munis de puissants aspirateurs, ces outils perfectionnés aspirent les particules de sablage dans un réservoir, ce qui n’en laisse plus aucune dans votre intérieur. De plus, vous éviterez les odeurs incommodantes procurées par les produits chimiques présents dans les vernis et les cirages. Cependant, il reste nécessaire de vider les pièces concernées par ce grand nettoyage, afin de protéger vos meubles et vos effets personnels.

Les avantages du sablage de plancher de bois

Imaginez seulement le coût engendré par le remplacement de votre plancher de bois, l’achat du nouveau parquet, la pose, l’attente due aux travaux et la tarification de la main-d’œuvre. Aussi, un bon nettoyage par le sablage du plancher de bois, évite ces tracas inutiles et ses bénéfices sont nombreux :

  • Votre parquet retrouve une deuxième jeunesse en quelques minutes.
  • Cette technique est rapide et ne vous oblige pas à quitter votre domicile
    pendant l’intervention.
  • Aucun besoin de nettoyer, préparer ou poncer votre sol de bois avant le
    sablage.
  • Grâce aux nouveaux appareils utilisés, sans résidus de poussière, vous
    pouvez cirer ou vernir votre sol tout de suite après le décapage.
  • L’assurance d’une propreté impeccable, plus d’échardes ou de résidus.
  • Inutile de remplacer l’ancien parquet donc un gain de temps et d’argent non
    négligeables.

Des bienfaits dans la durée

Le sablage du plancher de bois est rapide et efficace car vous avez l’impression d’avoir un nouveau sol aussitôt après l’intervention. Un vernissage dans les 24 heures qui suivent le sablage, lui apportera éclat et brillance. Ainsi, nettoyé en profondeur, nourrit et protégé, votre plancher de bois sera comme neuf et vous pourrez encore profiter de sa beauté et de son authenticité pendant de nombreuses années.

Sablage de plancher Laval

Qu’est-ce qu’une couronne dentaire provisoire ?

L’esthétique et le bien-être de la bouche occupent une place prépondérante dans la vie. Pour un accident quelconque causant la perte de dents, opter pour une couronne dentaire provisoire permet de conserver un sourire agréable. Qu’est-ce qu’une couronne dentaire provisoire ? Quels sont les différents types de couronnes dentaires provisoires ? Comment assurer une longue durée de vie aux couronnes provisoires ?

Qu’est-ce qu’une couronne dentaire provisoire

La couronne dentaire provisoire est une dent artificielle, qui assure la protection d’une dent délabrée en la reconstituant. En forme de couronne, elle est constituée par le dentiste, afin de garantir un confort au patient contre toutes douleurs durant le traitement. Une dent accidentée peut faire l’objet d’une infection bactérienne. Dans ce cas, la couronne dentaire provisoire préserve les tissus de la dent contre les microbes. Le patient conserve un meilleur sourire et n’éprouve plus de malaises en mangeant.

Fabrication de la couronne dentaire provisoire

Assurant un confort au patient avant la fabrication d’une couronne permanente, la couronne provisoire est fabriquée à partir de l’empreinte dentaire confectionné chez le dentiste ou dans un laboratoire.

Dans le premier cas, le dentiste prend l’empreinte de la dent du patient, qu’il remplit d’un liquide plastique spécial pour obtenir une couronne dentaire provisoire sur-mesure. Dans le second cas, l’empreinte est remise à un laboratoire ou à un technicien dentaire ou prothésiste. Ce dernier produit une couronne provisoire en résine acrylique sur un modèle en
plâtre. Contrairement à la fabrication sur place, la fabrication en laboratoire permet d’obtenir un résultat précis.

Les différents types de couronnes dentaires provisoires

Les couronnes dentaires provisoires sont effectuées à partir de plusieurs types de matériaux. Le prix d’une couronne dentaire provisoire varie en fonction du type de matériau ayant servi à sa fabrication.

Une couronne provisoire peut être fabriquée en résine court terme ou en résine long terme. La résine court terme est fabriquée en acrylique simple et est peu onéreuse. Sa durée est soit de quelques jours ou de quelques semaines. Celle-ci assure une transition au patient durant la période d’attente d’une couronne définitive.

Dans l’optique où le patient suit un traitement d’une longue durée, la couronne est dans ce cas construite avec une résine plus forte et d’une qualité supérieure. Les couronnes dentaires provisoires faites à partir de résine de meilleure qualité ont une durée de 3 à 6 mois. Enfin, il existe les couronnes en cerano-acrylique, qui sont plus résistantes et de longue durée.
Toutefois, la durée des couronnes dentaires provisoires est relative à leur entretien.

L’entretien des couronnes dentaires provisoires

Comme son nom l’indique, le port des couronnes dentaires provisoires précède la phase du port de couronne dentaire permanente. Il est donc important d’en prendre soin pendant la période d’attente et de traitement.
Fixées avec du ciment provisoire, les couronnes dentaires provisoires demandent des soins particuliers. En effet, le ciment provisoire est une matière faible peu résistante. D’où la nécessité d’être prudent quand on porte une couronne provisoire.

Comme précautions, il est recommandé de faire attention à la mastication des aliments dans la partie de la couronne dentaire provisoire. Si possible, mâchez les aliments sur le coté opposé. Éviter de mâcher des bonbons et des chewing-gums : ceux-ci peuvent affecter la partie de la bouche où sont posées les couronnes. Lorsque vous vous brossez les dents ou utilisant un fil dentaire, faites attention à ne pas abîmer votre traitement. S’il advenait que
votre traitement provisoire se décolle, prenez contact immédiatement avec votre dentiste, pour la replacer.

Trouver le meilleur dentiste ici.

Obturation dentaire

L’obturation dentaire est une technique qui consiste à remplacer des pertes de substance dentaires due à une carie ou à un traumatisme.
Elle est la solution idéale pour redonner la forme initiale à une dent endommagée. Elle empêche la détérioration de la dent par la carie.

Pour procéder à une obturation dentaire, votre chirurgien-dentiste nettoiera votre dent afin de se débarrasser de tout micro-organisme pouvant être responsable d’une reprise de la carie dentaire. Pour se faire, le laser pourra être utilisé. En enlevant la partie abîmée de votre dent, il la rebouchera par un matériau d’obturation empêchant ainsi toutes bactéries d’y pénétrer de nouveau.

Il existe différentes sortes de matériaux de rebouchage

Ceux qui sont utilisés pour l’obturation peuvent varier au niveau du tarif, de la longévité et du naturel. Les différents matériaux peuvent être faits à partir de matière tel l’or, la porcelaine, les composites ou encore l’amalgame.

Chacune des matières ayant une longévité et une couleur particulière, il vous sera nécessaire de vous informer auprès de votre chirurgien avant toute pose. Un petit aperçu de chacune des matières vous aidera à faire le bon choix pour votre future obturation.

Obturation en or

C’est l’obturation qui a été la plus répandue pour de multiples raisons. Le métal utilisé est inaltérable et reste le plus résistant dans le temps. Il peut durer jusqu’à 20 ans. Il est aussi bien toléré par la gencive. Aujourd’hui, l’aspect inesthétique le rend moins répandu et les gens se tournent davantage vers des obturations reproduisant, au plus près, la couleur de la dent. Il reste assez contraignant, car plusieurs rendez-vous seront nécessaires avant le scellage en bouche. Il est le matériau le plus onéreux avec le plombage en porcelaine.

Obturation en composite

Faite à base d’un mélange de diverses résines synthétiques (acrylate) et de 75% de particules de remplissage (quartz, verre, céramique), elle a une durée de vie plus ou moins longue suivant la grosseur de la restauration, les habitudes alimentaires. Elle ne dépasse pas en moyenne les 10 ans. Très esthétique, car elle reproduit bien la couleur de la dent, elle ne contient pas de mercure. Elle est la matière idéale pour un plombage de dent antérieur, pour une dent postérieure, on préféra un alliage plus résistant.
Malléable, le chirurgien introduit le matériau dans la cavité afin d’obstruer le trou, et le fait durcir à la lumière bleue jusqu’à ce que l’obturation acquière des caractéristiques proches de la dent. Le scellage est donc solidement réalisé. Il peut également être utilisé pour réparer des dents fracturées ou usées.

Obturation en porcelaine

Assez onéreux, il rejoint le prix d’une obturation en or. Il sera nécessaire de revenir plusieurs fois, car tout comme l’obturation en or, il est fabriqué en laboratoire pour ensuite être collé sur la dent. La teinte se rapprochera de celle de vos dents ce qui en fait un atout esthétique.

L’obturation en amalgame

Matière de plombage des plus anciennes, l’obturation en amalgame est un alliage de mercure, d’argent, de cuivre, d’étain et parfois de zinc. Relativement moins cher, il est résistant à l’usure, mais visible, car la couleur est celle de l’argent.

Des dents non soignées peuvent nuire gravement à votre état général. Il est important de vérifier régulièrement votre dentition et de ne pas attendre d’avoir mal pour les soigner. Ne laissez pas les caries dégénérer et avoir un impact sur votre santé. L’obturation dentaire est la solution idéale pour soigner ses dents sans se ruiner. Bien remboursé et non-douloureux, il ne vous reste plus qu’à choisir votre dentiste et la matière dans laquelle vous souhaitez faire votre obturation.

Dentiste Laval

Abcès dentaire

Maladie infectieuse, l’abcès dentaire affecte la dent ou la gencive. Très douloureuse, elle nécessite une consultation médicale d’urgence.

Qu’est ce qu’un abcès dentaire ?

L’abcès dentaire est une maladie d’origine bactérienne qui existe sous deux formes :

  • Un abcès parodontal touche la gencive. Il atteint généralement les personnes ayant une dent déchaussée. Il peut aussi survenir après l’extraction ou la poussée d’une dent de sagesse.
  • Un abcès apical est causé par une carie dentaire mal soignée ou une dent fracturée.

Par ailleurs, il faut également noter qu’un abcès dentaire peut survenir après la pose d’une couronne. L’infection peut alors s’installer à la racine de la dent sans vie.

Comment reconnaître un abcès dentaire ?

Les symptômes de l’abcès dentaire sont nombreux. Les plus distinctifs sont:

  • La présence de pus : l’abcès dentaire se manifeste par la formation d’un monceau de pus sur la gencive ou un écoulement de pus issu de la dent infectée.
  • Une vive douleur au niveau de la gencive ou de la dent accompagne cette affection.
  • Une enflure au niveau de la bouche ou du visage.
  • Une sensation de fatigue générale suivie de maux de têtes.
  • Une forte fièvre.
  • Un sommeil troublé.
  • Un goût désagréable dans la bouche.
  • Une mauvaise haleine.
  • Une difficulté à mastiquer les aliments

Quels sont les traitements possibles ?

Dans l’impossibilité de se rendre dans l’immédiateté dans un cabinet dentaire, le malade peut temporellement prendre des médicaments de proximité. Comme premiers soins, il se doit d’observer le brossage quotidien. Il pourra également prendre soit :

  • du paracétamol;
  • du bicarbonate de soude : à utiliser en bain de bouche;
  • du gel antalgique, disponible en pharmacie sans ordonnance. A base d’aloe vera ou de menthe, il s’applique localement et produit un effet apaisant.
  • Le clou de girofle, une recette fait maison efficace. Il suffit tout simplement d’en faire une infusion qui sera ensuite utilisée pour rincer la bouche ou comme une boisson.

L’utilisation de ces différents antidouleurs n’empêche pas la consultation médicale. Atteint d’un abcès dentaire douloureux ou non, il est indispensable de rencontrer un dentiste ou d’aller dans un centre dentaire (comme le centre dentaire Laval).

Surtout pour les personnes fragiles telles que les femmes enceintes et les enfants, la consultation est une urgence. Le traitement prodigué par le dentiste dépend du type d’abcès dentaire dont souffre le malade. Lorsqu’il s’agit abcès parodontal, il incise la gencive et il pratique un drainage pour ainsi retirer le pus.

En présence d’un abcès apical, le dentiste nettoie la dent par le biais du drainage soit par une ouverture ou une extraction de la dent infectée.
Dans les deux cas, après cette petite chirurgie, le médecin peut prescrire des antibiotiques et des antidouleurs.

Quelles sont les conséquences d’un abcès dentaire mal traité ?

L’abcès dentaire, lorsqu’elle n’est pas correctement soignée, il peut entraîner des complications graves. Elle risque de se transformer en kyste ou infecter votre d’autres organes tels que le sinus ou le cerveau. L’infection peut également atteindre votre gorge et créer des problèmes respiratoires. L’abcès dentaire peut entraîner l’altération de dent affectée.

Comment prévenir un abcès dentaire ?

En appliquant les bons gestes d’hygiène bucco-dentaire quotidiennement conseillés, il est possible d’éviter l’abcès dentaire. Il s’agit de :

  • Se brosser les dents après chaque repas et ce, tous les jours.
  • Consulter le dentiste tous les ans, une à deux fois ; faire un détartrage régulier et soigner les caries.
  • Eviter les aliments susceptibles d’altérer la dent : tabac, aliments trop acides ou sucrés.

Les chauffe-eau : avantages et désavantages des différents modèles

Pour obtenir de l’eau chaude dans de bonnes conditions, plusieurs modèles de chauffe-eau s’offrent à vous. Chacun d’entre eux présente des avantages et des inconvénients spécifiques.

Le chauffe-eau électrique : un modèle très répandu

Le chauffe-eau électrique existe lui-même en deux variantes. Vous pouvez d’abord installer un chauffe-eau électrique instantané. Son principal avantage est sans doute d’ordre financier : son prix est en général modéré et, dans la mesure où il ne se déclenche qu’à la demande, il consomme peu d’électricité. Ce type de chauffe-eau prend également peu de place et il est
assez facile à installer. Mais ce chauffe-eau, qui ne stocke pas l’eau chaude, ne la produit qu’au bout d’un temps assez long. Ce qui n’est pas le cas du chauffe-eau muni d’un ballon électrique, qui fournit une eau toujours chaude, si toutefois le ballon a été allumé. Sinon, il faut compter un temps de chauffe assez long et donc une consommation d’électricité relativement élevée, sauf si le ballon a été activé durant les heures creuses. Par ailleurs, le
chauffe-eau électrique réclame un minimum d’entretien, notamment le détartrage régulier de la cuve. Enfin, ce type de chauffe-eau électrique est plus onéreux à l’achat.

Le chauffe-eau thermodynamique : un équipement apprécié

De nombreuses personnes optent pour ce type d’appareil, notamment pour équiper des logements neufs. Il fonctionne sur un principe simple: récupérer la chaleur ambiante pour chauffer l’eau. Le grand avantage de ce type de chauffe-eau est qu’il fonctionne en grande partie avec de l’énergie renouvelable, ce qui permet de faire une économie très notable par rapport à un chauffe-eau classique, de type électrique. L’utilisation de ce type d’énergie étant encouragée, l’achat d’un chauffe-eau thermodynamique peut aussi vous donner droit à un crédit d’impôt appréciable, si l’acquisition de l’appareil a eu lieu dans le cadre d’une rénovation de logement. Par ailleurs, le prix d’achat d’un tel chauffe-eau s’avère très raisonnable. Enfin,
l’installation de cet équipement est assez simple et il peut procurer de l’eau chaude pour six personnes, ce qui n’est pas négligeable. Mais le chauffe-eau thermodynamique présente cependant quelques inconvénients. Il est d’abord pourvu d’un ventilateur qui, dans certains cas, peut causer quelques nuisances sonores. Par ailleurs, ce chauffe-eau se déclenche si l’on utilise l’eau chaude, c’est-à- dire en heures pleines; mais l’économie d’ensemble est telle que cet inconvénient est peu sensible. Enfin, la pièce dans laquelle cet appareil sera installé doit répondre à quelques exigences: elle ne doit pas être trop exiguë et elle ne peut être chauffée.

Le chauffe-eau solaire : l’appareil de l’avenir

Ce type de chauffe-eau fonctionne grâce à des capteurs solaires souvent installés sur le toit. L’utilisation d’une énergie propre constitue bien sûr l’avantage essentiel de cet appareil. L’énergie employée ne dégage aucun gaz à effet de serre et elle demeure disponible et renouvelable à volonté. Vous faites donc, en l’utilisant, un geste citoyen qui peut, là encore, vous donne droit à des crédits d’impôt avantageux. Par ailleurs, on peut considérer qu’au bout d’une période d’environ quinze ans, vous aurez totalement rentabilisé une installation qui, au surplus, confère une valeur supplémentaire à votre logement. En outre, la durée de vie moyenne d’un chauffe-eau solaire, qui est d’environ vingt ans, dépasse celle des appareils
classiques et son entretien courant reste léger en comparaison de celui d’un chauffe-eau électrique. Concernant les points moins positifs, il faut noter le caractère onéreux de l’équipement. Le chauffe-eau solaire ne sera pas non plus rentable sous toutes les latitudes et il ne faut l’envisager que dans des régions à l’ensoleillement généreux.

Vous voilà donc fixé qu’en au choix d’un chauffe-eau. Vous saurez lequel choisir à votre prochain achat.

Conduite à tenir face à une fuite d’eau majeure

Une fuite d’eau majeure constitue une urgence de par les dégâts divers qu’elle peut occasionner. Il faut donc agir vite et de façon ordonnée. Le plus important dans ce type de problème est de ne pas paniquer afin d’agir avec le plus de logique possible.

Voici la conduite à tenir en cas de fuite d’eau majeure :
– Couper l’électricité :
Tout le monde sait que l’eau et l’électricité ne font pas bon ménage. Afin d’éviter tout risque de court circuit ou d’électrocution, il est primordial de couper très rapidement le compteur d’arrivée d’eau. Cela doit être un réflexe très rapide. Il est important de mettre en sécurité les personnes vivant dans le logement ainsi que le matériel.

Une fois cette étape de sécurité effectuée, il faudra trouver l’origine de l’écoulement :
– Selon l’origine de la fuite, il est judicieux de maîtriser l’inondation ou tout au moins de ralentir la fuite en attendant l’arrivée d’un professionnel.
S’il s’agit d’un tuyau, un linge épais noué solidement autour permettra d’exercer un contrôle provisoire sur la fuite. Si possible, mettre un seau ou un quelconque récipient en dessous afin que l’eau soit récupérée et ne coule plus sur le sol.

Le but de ces manœuvres étant de limiter les dégâts.
Une fois ces deux actions effectuées, il faudra repérer le robinet d’arrivée d’eau et le fermer. La plupart du temps, ce robinet se trouve à proximité du lavabo de la cuisine. On peut également le trouver dans les toilettes, à coté de la colonne d’eau. Il est possible, dans les maisons individuelles, que ce robinet se trouve à l’extérieur du logement. Dans ce cas précis, il faudra chercher une sorte de couvercle que l’on soulèvera afin d’atteindre le compteur. En règle générale, le robinet d’arrivée d’eau se ferme en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre.

Lorsque ces deux actions sont terminées, il est temps d’appeler un professionnel.
Appeler un plombier en urgence :
Celui ci interviendra rapidement afin de réparer la fuite.
Les plombiers interviennent jour et nuit et se déplacent en général de façon rapide.

Une fois la fuite réparée, il est indispensable de s’occuper des démarches légales.
– Les formalités administratives :
Une fois le problème de fuite résolu, le locataire devra vérifier l’étendue des dégâts afin de savoir si la fuite à atteint les logements voisins et les parties communes. Le constat amiable de dégât des eaux est alors obligatoire et concernera les voisins et éventuellement le syndic de l’immeuble.

Le locataire a un délai de 5 jours pour prévenir son assurance par téléphone. Ensuite, le constat devra être envoyé par lettre recommandée afin d’assurer la bonne marche de la prise en charge du sinistre. Il est important de rappeler qu’un expert interviendra dans le logement afin d’étudier les conséquences du sinistre. Les objets détériorés devront donc être gardés ainsi que toutes les preuves de dégradation (meubles, murs, électroménager) afin que l’assurance puisse procéder après étude au dédommagement. Il s’avère parfois nécessaire de prendre des photos afin de constituer un dossier solide.

Etre victime d’un dégât des eaux n’est pas une situation agréable et engendre beaucoup de stress. Ce stress peut, du fait de la panique, ralentir les différentes actions citées précédemment. C’est pourquoi il est important de connaître l’emplacement du robinet d’arrivée d’eau ainsi que le numéro de téléphone de l’assurance habitation (à accrocher éventuellement sur le frigo) et ce, avant même la survenue d’un quelconque sinistre.
Bon à savoir : afin d’éviter qu’un problème similaire se répète, il convient de faire appelle à un professionnel (plombier de formation).

Devenir un bon joueur de roulette

Qui ne connait pas la roulette, ce jeu de hasard populaire qu’on retrouve dans tous les casinos ? Et bien c’est un jeu qui symbolise la classe et l’élégance. Pour devenir un As et gagner à la roulette, certaines qualités doivent être prises en compte. Mais comment devenir un bon joueur ? Les réponses dans cet article!

La roulette : un jeu de hasard fascinant

Le jeu de hasard le plus vieux au monde c’est bien la roulette! Qui ne connait pas ce jeu fascinant qui se joue sur un tapis de jeu, une roue avec des cases numérotées et une bille ? Et comme son nom l’indique, il obéit à la règle du hasard le plus formel. Dans ce cas, on peut jouer sur n’importe quel numéro : date d’anniversaire, date de naissance… tout ce qu’on veut. La règle du jeu est simple : le croupier lance la bille blanche sens contraire du mouvement du cylindre rotatif jusqu’à ce qu’elle s’arrête sur une case. Et comment savoir quand on gagne? C’est quand la bille s’arrête sur le numéro
sur lequel on a misé. Néanmoins, la roulette est un jeu qui requiert un peu de stratégie. Ce n’est pas une histoire de mathématique mais il suffit de faire appel à son bon sens !

Quelles qualités pour devenir un pro de la roulette?

Pour ceux qui ont envie d’être un véritable expert de la roulette, voici les qualités à prioriser pour remporter des gains énormes :

  • Améliorer son calcul mental : la probabilité est un outil idéal si on veut devenir un professionnel de la roulette! En effet, elle est plus pratique pour augmenter ses chances de gagner. Dans ce cas, il faut essayer de calculer où la bille pourrait se placer en tenant compte des résultats statistiques obtenus. Cela permet également de connaitre le pourcentage de gain et de perte.
  • Connaître les différents paris de la roulette : si on veut être légendaire dans ce jeu, il est préférable de savoir en deuxième lieu les différents paris qu’on peut faire. Par exemple, il existe des paris qui consistent à gager sur un des numéros. Il existe aussi des paris sur la couleur, sur le genre (nombre pair ou impair) et bien d’autres encore…
  • Connaître ses limites : le caractère pour se différencier des simples joueurs! Un joueur professionnel connaît en effet ses limites : il faut savoir quand réaliser des paris, quel est le pari le plus approprié et quand est-ce qu’on arrête de jouer ! Et puisqu’une grande somme est mise en jeu, un professionnel doit savoir quand il doit s’arrêter!
  • Avoir confiance en ses capacités : un joueur professionnel débarque pour empocher des gains astronomiques et non pour en perdre! Autrement dit, il doit avoir confiance en ses intuitions et son imagination.

Les astuces simples pour gagner à la roulette

Etre un pro ne suffit pas, il faut également suivre quelques conseils judicieux pour booster ses compétences à la roulette. On peut éviter de tout perdre au casino grâce à ces astuces simples et stratégiques :

  • Utiliser les procédés de façon raisonnable ;
  • Parier sur une Chance Simple : sur noir ou bien rouge, pair ou impair, passe ou manque…
  • Ne pas toujours rester sur un même système de jeu. Il est conseillé de changer de temps en
    temps ;
  • Ne miser que sur l’argent qu’on est prêt à perdre ;
  • Adopter une stratégie qui permet de gagner rapidement.

Bref, on peut augmenter ses chances de gagner en optant pour ces démarches judicieuses. Et avec le  temps, on deviendra un joueur professionnel de roulette!

Astuces simples pour votre plomberie

Il est fréquent de voir les conduits d’évacuation des eaux usées se faire obstruées par des déchets. Parfois, ce sont les tuyaux qui fuient. Quel que soit le désagrément auquel vous faites face, ces quelques solutions pratiques vous seront grandement utiles.

Des conduits bouchés
La remontée de mauvaise odeur dans les conduits d’évacuation des eaux usées est souvent un signe d’obstruction. Le moyen le plus simple pour venir à bout de ce problème, c’est éliminer ce bouchon. La meilleure initiative à prendre est d’agir rapidement avant qu’il ne s’épaississe
et qu’il ne soit difficile de le dégager. Pour cela, il vous faut un produit détartrant puissant. Il sera efficace pour débarrasser les accumulations de graisse dans les plomberies. Si la tentative s’avère inefficace, utilisez de l’eau bouillante. Versez-y une bonne quantité dans les conduits.
A l’aide d’une ventouse, accélérez l’élimination. Le tout peut être réglé en moins d’une demi-heure. Pour éviter les récidives, n’oubliez pas de récurer régulièrement l’intérieur de vos tuyaux d’évacuation des eaux usées.

Détérioration du robinet
Quand le mitigeur est beaucoup trop sollicité, celui-ci peut présenter des dysfonctionnements et au bout d’un certain temps, il peut commencer à présenter des fuites. Très souvent, vous ne vous en apercevez qu’à partir du moment où une bonne flaque devient visible sur le sol. En pareille situation, nul besoin de paniquer ! Prenez le temps d’analyser le problème et vérifier
la source de la déperdition d’eau. Une fois le point de fuite détecté, vous pouvez préparer les outils indispensables au colmatage. D’après les plombiers professionnels, il est toujours préférable de recourir à une solution définitive que temporaire. En de pareille circonstance, faites appel à un professionnel pour prendre en main le dépannage de votre installation. Mais dans le cas ou vous décidez de résoudre vous-même le problème voici comment s’y prendre :

  • Arrêtez la vanne d’alimentation en eau.
  • Vérifiez tous les écrous de sorte qu’ils soient bien serrés afin de conserver une totale étanchéité des conduits.
  • Purgez le reste d’eau encore présent dans les tuyaux.
  • A l’aide d’une serviette ou d’un chiffon, séchez la portion sur laquelle vous devez opérer.
  • Éliminez tous les résidus d’oxydation.
  • Enlevez délicatement, en sciant ou en réalisant un sectionnement rapide de l’élément défectueux.
  • Prenez votre fer à souder ou bien un chalumeau pour faire fondre les tuyaux et recoller les parties défaillantes.
  • Avant la solidification de la brasure, vérifiez l’étanchéité des conduits réparés en remettant l’alimentation en eau

Solution temporaire

Le temps qu’un plombier compétent arrive, vous devez colmater temporairement le conduit défaillant. Cette initiative peut être entrepris afin d’éviter l’amassement des eaux. Prenez un ruban souple que vous enroulerez doucement sur le point qui fuit. Dans le cas échéant, vous pouvez vous servir d’un caoutchouc en guise d’alternative. Procurez-vous du
mastic époxy que vous trouverez en quincaillerie. Badigeonnez les outils de colmatage, resserrez le tout à la main et attendez le durcissement de l’ensemble. N’oubliez pas de protéger vos mains avec un gant adéquat. Si jamais vous ne trouvez pas de mastic, il existe une pâte spéciale dédiée à ce type de traitement. Pour ce faire, il vous suffit de répartir la pâte sur la
partie traitée tout en formant un anneau que vous lisserez doucement du bout des doigts.

Attendez quelques minutes le temps que le tout se solidifie. Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas que les services d’un plombier expérimenté est toujours nécessaire, pour bénéficier d’un travail de qualité et durable, mais aussi profitez des conseils de ce dernier.

Les joueurs professionnels de roulette

Peut-on gagner de l’argent en jouant à la roulette ? Seule la chance peut répondre à la question! C’est un jeu de hasard très célèbre dont le but est de deviner sur quel numéro la bille blanche va se placer. Bien que ce soit la chance qui définit le destin du joueur, il faut quand même reconnaitre
qu’il existe aujourd’hui de nombreux professionnels du jeu de roulette. Comment font-ils ? Quelles sont leurs stratégies ? Quels sont leurs secrets ? Le jeu de roulette peut rapporter mais à quel point ?

Jeu de roulette : ça rapporte gros!

Le jeu de roulette, c’est le jeu de hasard le plus ancien du monde. Si jusqu’à maintenant, il emballe des millions de joueurs c’est parce que les règles du jeu sont simples. Et puis seule la chance détermine la victoire ou la défaite! Il suffit juste de miser sur le bon numéro et voilà. Il faut ensuite laisser à la bille blanche faire son travail : le cylindre en rotation permet à la petite boule de parcourir tous les numéros (de 00 à 36), avant de s’arrêter sur une case numérotée bien précise. Comme il n’y a qu’une seule bille à mettre en jeu, on n’a donc droit qu’à une chance sur 37 de gagner. Justement,
quand un joueur gagne la partie, il obtiendra un jusqu’à 37 fois sa mise de départ : parfois les plus chanceux obtiennent d’énormes gains ! Pour certains, c’est le plaisir de jouer qui compte, mais pour d’autres, c’est une source d’argent rapide et très facile. A noter qu’il est possible de devenir joueur de roulette professionnel, soit sur internet soit dans les casinos. L’un ou l’autre, il est possible de gagner sa vie grâce à ce jeu.

Comment devenir un professionnel du jeu de roulette?

  • Un joueur professionnel commence par bien connaitre les règles de jeu : plein, cheval, carré, sizain, douzaine, colonne, manque, passe… les placements des numéros, les techniques de couleurs (rouges, noirs et vert)… avec bien sur le calcul de gain possible. Comme il est possible de
    choisir plusieurs numéros, le joueur doit savoir partager les mises.
  • L’expérience est le meilleur allié d’un professionnel du jeu de roulette : il doit connaitre toutes les stratégies existantes sur le jeu. C’est au fil des années, c’est-à- dire au bout de 3 ou 4 ans ou parfois moins d’un an, qu’on devient un vrai pro. On ne devient pas professionnel du jour au lendemain, certains pros avouent d’ailleurs avoir perdu beaucoup d’argent.
  • Les livres ainsi que les vidéos sur le jeu de hasard aident beaucoup un joueur professionnel à garder ses performances. Cela permet de renforcer ses acquis et son style de jeu afin de remporter des parties de roulettes et gagner à coup sur. Voir par exemple ici les méthodes sur comment gagner à la roulette.
  • Si un simple joueur amateur devient professionnel c’est parce qu’il cultive ses capacités intellectuelles : la roulette est un jeu de hasard certes, mais les calculs mathématiques sont toujours utiles pour augmenter ses chances de gagner. Il est par exemple possible de calculer la vitesse de la roulette en fonction de la vitesse de la bille.
  • On entend souvent dire qu’un professionnel des jeux de roulettes sur internet ou dans les casinos peut gagner jusqu’à 3 000 dollars en une soirée. Mais pour en arriver là, il ne prend pas de gros risques : avant de placer une dizaine ou des centaines de dollars sur une seule mise, l’idéal est de commencer par moins de 10 dollars et d’augmenter à chaque fois ! Mais attention !

Il faut aussi savoir mettre des limites !

Le service de traiteur pour un barbecue d’été

À l’arrivée de l’été, on commence à retourner sur nos terrasses et dans nos jardins. L’été est un moment propice pour tout ce qui se rapporte aux événements à vivre en gros comité. Les mariages, baptêmes, anniversaires et autres sont tous de bons prétextes pour se retrouver, et de préférence en extérieur pour profiter du soleil. En effet, quand le soleil brille, on a pas envie d’être enfermés toute la journée dans une salle. Alors, quoi de mieux
pour profiter du beau temps que de faire un barbecue en plein air, en famille ou entre amis ?

Cependant, faire un barbecue pour 20 personnes ou plus peut s’avérer compliqué. On peut alors choisir de faire appel à un service de traiteur. De nombreux traiteurs proposent le service du barbecue, en revanche il faut tout de même prendre le temps de comparer et de bien choisir son traiteur. Pour cela, il faut se poser les bonnes questions : Quel type de viande souhaite-t- on obtenir ? Y aura t-il des végétariens dans le groupe ? Le barbecue se fera t-il debout ou à table ? Veut-on que cela soit servi à table ou sous forme de buffet ?

Tout doit être pensé et réfléchi. Pour bien choisir son traiteur, rencontrez celui-ci avant l’événement et discutez avec lui de ce que vous souhaitez. Le bon traiteur sera celui qui aura la même éthique que vous, qui sera disponible et arrangeant, qui comprendra vos attentes et saura vous proposer des offres qui y correspondent.

Pour un barbecue, les traiteurs proposent généralement plusieurs offres et différents services qui peuvent correspondre à chaque budget. En fonction du style de l’événement, ils s’adapteront, par exemple, certains traiteurs proposent de faire de petites brochettes au lieu de grandes, si jamais le repas se fait debout. Ils mettront à disposition évidemment le
barbecue au gaz ou au charbon.

Attention, en général, un traiteur demande une commande de minimum 10 ou 20 personnes, pour leur rentabilité. Le traiteur fournira bien sûr tout le matériel nécessaire, les couverts, verres, et assiettes. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez demander le prix par personne, on se rend plus facilement compte que faire appel à un traiteur n’est pas aussi
cher qu’il n’y paraît ! Avec un traiteur, on décide de la formule, du budget nécessaire… à condition évidemment de bien être d’accord sur les termes et conditions avant l’événement, le traiteur sera plus rentable qu’un restaurant.

Lors de la rencontre avec les différents traiteurs que vous aurez sélectionné, notez au préalable tout ce qui est important pour vous afin d’être sûr de ne rien oublier. Demandez-leur également comment travaille t-il et sous le respect de quelles valeurs. Est-ce un point important pour vous que la viande soit biologique ou issue du commerce local ? Préférez
vous un traiteur à son compte ou provenant d’une entreprise ? Bon à savoir, les traiteurs à leur compte font en général un travail plus personnalisé et convivial. Ils s’assureront du bon déroulement de l’événement, du début à la fin.

Lors d’un barbecue, avec un traiteur, vous profiterez beaucoup plus de votre journée car vous ne serez pas derrière les fourneaux et pourrez profiter pleinement de vos proches.

En revanche, s’il y a des enfants, il faudra les surveiller comme à tout moment ! Un barbecue est en effet sans cesse chaud et fumant, et les traiteurs ne feront pas de baby-sitting…

Vous voilà donc avec toutes les clés en main pour un bon service de traiteur lors d’un barbecue. Le principal est que le professionnel connaisse bien vos attentes et tout se passera bien. Faire appel à un traiteur peut paraître compliqué à gérer, mais finalement on y revient très vite car ça ne l’est pas du tout !

Comment choisir une résidence pour personnes âgées?

Le choix de placer une personne âgée dans une résidence peut vite devenir compliqué, et le choix de la résidence peut rendre la chose encore plus difficile. Ce choix va dépendre de plusieurs choses. L’état de santé de la personne d’abord, ses besoins également, sa situation familiale et géographique, et bien sûr ses revenus. Il existe des milliers d’établissements, qui proposent des tarifs et des prestations différentes et variées.

Tout d’abord, il est primordial de ne pas choisir dans la précipitation, et il ne faut pas placer la personne dans la résidence la plus proche de vous ou d’un de ses proches par défaut, bien que parfois le placement doive se faire assez rapidement. Il est important de prendre le temps nécessaire pour choisir l’endroit qui accueillera un parent ou autre. Chaque personne âgée a des besoins et des attentes qui diffèrent en fonction de beaucoup de choses. Voici donc quelques points clés à analyser, afin de vous aider dans le choix de cette résidence.

Le premier point est le degré d’autonomie de la personne, qui déterminera le type de résidence dans laquelle elle doit s’installer. La personne est-elle entièrement autonome, semi-autonome ou plus du tout ? Il existe différentes possibilités qui correspondront à ce critère. Les résidences-services ou les résidences-autonomie, sont des complexes d’habitation où les personnes âgées ont un appartement entier pour eux, avec une infirmière ou un infirmier à disponibilité la journée en cas d’urgence, et où il y a des salles communes ainsi qu’un réfectoire si les habitants souhaitent se retrouver. Des activités diverses sont également proposées.

Les maisons de retraites médicalisée sont réservées aux personnes âgées qui vivent une perte d’autonomie importante ou un handicap. Ils y sont entièrement pris en charge par des médecins et infirmières. On peut également devoir placer une personne âgée en hôpital, en unité de soins à longue durée, lorsqu’une prise en charge médicale lourde est nécessaire.
Une fois que l’on a déterminé le degré d’autonomie de la personne, les choix vont d’ores et déjà se resserrer. Ensuite, il faudra déterminer le budget disponible. Selon l’endroit et les prestations proposées par l’établissement, le coût peut énormément varier. Pour connaître le budget de la personne âgée, il faut prendre en compte plusieurs choses.

D’abord, les revenus de la personne en question ainsi que le soutien financier que peuvent lui apporter ses proches au fil du temps ; également l’épargne disponible de la personne et les aides potentielles dont elle pourrait bénéficier. Une fois ce budget entièrement défini et déterminé, on peut donc commencer réellement la recherche, en cherchant des établissements qui rentrent dans les prix que l’on souhaite. Pour ce qui est
de l’emplacement géographique, il est bon de savoir que les établissements situés en centre-ville sont plus chers. Un certain éloignement sera donc peut-être nécessaire. Il faudra alors vérifier l’accessibilité de l’établissement. Existe t-il un service de navettes pour y accéder ? Y a t-il une gare à proximité ? Un grand axe routier ?

Lorsque l’on aura sélectionné plusieurs établissements, on peut commencer les visites. Il est impératif de visiter au préalable, cela permettra de mieux visualiser les choses et d’analyser le fonctionnement de la résidence. Pendant la visite, notez vos ressentis, vos impressions, les points négatifs comme les points positifs. Il faudra faire attention à chaque détail. L’environnement est-il agréable ? Les extérieurs sont-ils facilement
accessibles ? Peut-on venir avec des animaux de compagnie ? Le sol est-il facilement praticable pour une personne se déplaçant avec difficulté ?
N’hésitez pas à discuter avec le personnel, et à revenir à différents moments de la journée. Au moment des repas par exemple, vous pourrez voir les menus proposés et découvrir un peu mieux l’ambiance de la résidence .

C’est en voyant des sourires sur les visages et en entendant des rires que vous saurez si vous avez trouvé une bonne résidence pour personnes âgées parfaite pour votre proche !

Installation de la salle de bain : douche ou baignoire ?

Que ce soit lors d’une rénovation ou lors d’une installation dans un nouveau logement, que choisir entre une douche et une baignoire ? Les deux ont leurs avantages, et chacun a ses préférences. Le choix se fera en fonction de plusieurs éléments : la place dont on dispose dans la salle de bain, le coût de l’installation, le mode de vie… Parfois, si l’on est chanceux, on peut avoir le loisir d’hésiter entre les deux car on n’a pas particulièrement de préférence et dans la salle de bain en question, les deux sont possibles. Comment choisir dans ce cas ?
Voici quelques informations qui peuvent être utiles dans ce choix difficile et déterminant entre la douche et la baignoire.

D’abord, évidemment, il faut connaître l’usage de sa salle de bain. Sera-t-elle une salle de bain familiale ou parentale ? S’il s’agit du choix pour la salle de bain familiale, il faudra réfléchir en fonction de la composition de la famille. Avez-vous des enfants en bas âge, ou des projets de bébé ? Si oui, la baignoire sera plus adaptée. Mais ici aussi, tout dépendra de la place dont on dispose. Dans une petite salle de bain, la douche sera plus adaptée, et on peut toujours installer une mini baignoire dedans. Et dans le cas d’une petite salle de bain, il sera toujours possible de faire quelque chose de beau et de fonctionnel, car la douche en elle-même propose beaucoup d’alternatives. On pourra installer une douche fermée, ou une douche à l’italienne, mettre une paroi transparente ou un rideau… Les petites baignoires, à l’inverse, sont souvent toutes similaires et ne sont pas faites pour le design.

Mais effectivement, si l’on a des enfants, la baignoire sera un choix plus judicieux. Il sera plus agréable pour un enfant de s’amuser dans un bain que dans une douche. Et ne l’oublions pas, la baignoire est aussi très agréable pour les adultes ! Rien de mieux qu’un bon bain chaud pour se délasser après une dure journée.

Cependant, prendre une douche peut tout aussi être agréable, et une baignoire prend de la place. Installer une douche est un gain de place important, la salle de bain en sera plus fonctionnelle et plus pratique. Un point à ne pas négliger, il faut aussi penser à ses vieux jours ! Une douche s’avère beaucoup plus pratique et bien moins dangereuse pour les personnes âgées. Mais il peut être dur de résister à une baignoire lorsqu’on a une grande salle de bain… Il existe en effet des baignoires très attirantes, comme les baignoires d’angles, à remous, à jets lumineux. Cependant, de nos jours, la douche peut être tout aussi attirante, avec les inventions de nos jours des pommeaux géants, des jets dynamisants, des pommeaux multi-jets ou des parois masseuses. On peut être tout aussi détendu dans une douche, reste à accepter de se détendre debout ! Mais lorsqu’on y pense bien, même si l’on possède une baignoire, les vrais bains restent rares. Tandis qu’avec une douche moderne, la détente peut s’inviter dans la salle de bain tous les jours.

Une douche est également plus écologique, et plus facile d’entretien. Pour nettoyer une baignoire, il faut se plier en deux et cela peut vite devenir un problème.

On ne peut parler d’installation sans mentionner le coût de celle-ci. Il est important aussi de savoir que l’installation d’une baignoire sera systématiquement plus chère qu’une douche. La baignoire sera plus complexe à installer et plus chère à l’achat. Les prix peuvent cependant varier. Une baignoire classique coûtera environ 250 dollars, tandis que les baignoires haut de gammes peuvent en coûter plus de 1000. Pour les baignoires les plus modernes, il faudra débourser entre 1500 et 3000 dollars, plus le coût de l’installation. Si l’on ne se sent pas plombier dans l’âme, il vaudra mieux payer un professionnel pour installer votre baignoire, ou votre douche. Là encore, le coût de la main d’œuvre d’installation d’une douche sera moins chère que celle d’une baignoire. Voilà donc toutes les clés pour faire votre choix !

Comment bien entretenir sa douche ?

Que l’on ait dans sa salle de bain une douche ou une baignoire, l’utilisation de ces installations sanitaires est quotidienne. Mais il est bon de savoir que l’eau qui passe dans nos tuyaux est souvent confrontée au calcaire présent partout où il y a de l’humidité. Ce n’est donc pas étonnant que nos douches, nos baignoires et nos robinets s’encrassent au fur et à mesure des utilisations.

Il est donc important et recommandé de nettoyer sa salle de bain régulièrement, et plus particulièrement la douche. C’est l’endroit où l’on se nettoie chaque jour, grâce auquel on se sent propre : il serait très contradictoire d’avoir une douche en mauvais état.

Parfois, le calcaire est trop présent dans l’eau qui circule dans nos tuyaux. Et lorsqu’il y a trop de calcaire, du tartre peut se former et ainsi boucher les trous du pommeau de douche, par lesquels l’eau sort chaque fois que l’on se lave. Pour un meilleur écoulement de l’eau, il faut donc détartrer régulièrement le pommeau. Pour cela, il existe une technique très simple. Il faut dévisser l’écrou reliant le pommeau de douche au flexible à l’aide d’une pince multiprises afin de l’enlever de la douche. Faites chauffer une casserole d’eau bouillante puis versez-là dans une bassine, versez également 40 centilitres de vinaigre blanc. Plongez le pommeau dans l’eau et laissez agir de 2 à 4 heures. Puis, frottez le pommeau avec une éponge ou une brosse, rincez puis essuyez-le. Et voilà ! Il suffira ensuite de réinstaller le pommeau à sa place. Il est recommandé de faire cet entretien une fois par mois environ.

Pour que la salle de bain de la maison soit en parfait état, et la douche en particulier, il faut absolument l’entretenir régulièrement. Par exemple, qui n’a jamais été confronté à une baignoire, une douche ou un lavabo bouché ? Lorsque cela arrive, on peut d’abord essayer de laisser agir un produit déboucheur dans les canalisations. Si cela ne fonctionne pas, c’est qu’il y a probablement un amas de résidus bloqué à l’intérieur des tuyaux. Il faudra alors le retirer manuellement. Pour cela, il vous faudra sortir le siphon de son emplacement. Le siphon est généralement placé sous le bac de douche, ou sous le lavabo si vous souhaitez déboucher votre lavabo. Si vous avez une baignoire, il y a probablement une « trappe de visite » par laquelle on peut accéder au siphon. Dans une douche, on a en général affaire à un siphon « plat », c’est-à-dire intégré au bac de douche. Dans ce cas, il faudra ouvrir la bonde de douche et dévisser la bague qui relie le siphon à la canalisation d’évacuation. On pourra ensuite tirer le siphon vers le haut et l’extraire. Pour la baignoire, il faudra ouvrir la trappe de visite et le sortir de son emplacement. Ensuite, prévoyez une bassine au dessus de laquelle vous déverserez les déchets coincés dans le siphon en le débouchant. N’oubliez pas de porter des gants si vous aviez auparavant versé un produit chimique dans les canalisations ! Pour vider votre siphon, retirez le culot et démontez les bagues, videz-le puis nettoyer-le avec de l’eau tiède et du produit.

Lorsque l’on vide son siphon manuellement, il peut être utile d’en profiter pour changer les joints. Après avoir remonté chaque pièce et remis le siphon en place, vérifiez qu’il n’y a aucune fuite et que l’eau s’écoule à nouveau normalement. Si ce n’est pas le cas, le bouchon est peut-être situé plus loin dans les conduits, dans ce cas il faudra faire appel à un professionnel de la plomberie.

Pour un entretien optimal de votre salle de bain, pensez également à changer régulièrement le flexible de douche. C’est un élément qui vieillit vite, et qui à force peut se fendre à cause du tartre.

Ainsi, on s’apercevra rapidement qu’il est bien plus agréable de se laver dans une salle de bain en parfait état.

Si des problèmes concernent la tuyauterie de votre douche, faites toujours appel à un plombier professionnel.

Tout connaître de votre chasse d’eau

La chasse d’eau est un mécanisme qui peut paraître difficile à comprendre lorsque l’on y réfléchit, pourtant il est utilisé chaque jour par tous les habitants de la maison, des immeubles ou des appartements. Sait-on réellement comment fonctionne notre chasse d’eau ? Comment choisir le système adéquat ou comment changer un système vieillissant ?

Tout d’abord, intéressons nous au mécanisme de cette fameuse chasse d’eau. Pour résumer simplement, c’est un mécanisme qui permet de remplacer les eaux usées par des eaux propres, et ce à chaque utilisation du système. Un point important à savoir : le mécanisme de la chasse d’eau utilise une quantité d’eau très importante. En moyenne, chaque habitant d’une maison utilise 27,5 litres d’eau par jour rien qu’en tirant la chasse d’eau. C’est un chiffre énorme, et c’est pourquoi le système a connu de nombreuses évolutions qui tendent à plus d’écologie depuis son invention. La chasse d’eau existe depuis le 17ème siècle. Avant cela, la population utilisait des pots de chambres et les habitants déversaient leurs besoins dans les rues. On peut alors facilement imaginer pourquoi les maladies se répandaient bien plus rapidement et également pourquoi la qualité de vie du peuple était difficile. John Harrington a alors inventé un système qui permettrait d’avoir chacun son toilette et de ne plus encombrer les rues. Entre le 18ème et le 19ème siècle, ce système fut démocratisé et tous les foyers furent équipés de la chasse d’eau. Depuis, il est impensable pour tout un chacun de se passer de ce mécanisme !

Le système de la chasse d’eau est en apparence assez simple. On appuie sur un bouton, ce bouton déclenche une arrivée d’eau importante et les eaux usées disparaissent. Le fonctionnement est toujours le même, cependant il existe plusieurs sortes de chasses d’eau. L’eau utilisée pour le remplacement des eaux usées est stockée dans le réservoir, qui contient également le mécanisme. Avec la démocratisation de la chasse d’eau, différents « types » de chasses d’eau ont été inventés. Il en existe 3 principaux : la tirette, le bouton simple, ou le bouton à double poussoir. La tirette est installée en général dans les vieilles maisons, sur des vieux toilettes. C’est une tige verticale en métal ou en plastique, qu’il suffit de tirer pour déverser et libérer les eaux du réservoir. Ce fonctionnement n’est plus utilisé dans les constructions récentes, car il engendrait certaines complications et n’était absolument pas écologique. En effet, ce système ne mesure pas la quantité d’eau déversée, ce qui fait qu’a chaque utilisation, toute l’eau du réservoir est utilisée !

Le bouton simple est quant à lui un peu plus récent, il a été crée pour améliorer le côté écologique de la chasse d’eau : en utilisant le bouton simple, on peut appuyer plus ou moins longtemps dessus et donc déverser plus ou moins d’eau en fonction des besoins ! Quant au bouton à double poussoir, son nom est équivoque. Il possède un gros bouton pour déverser beaucoup d’eau, et un plus petit pour les petits besoins.

De nos jours, les inventeurs tentent encore de rendre la chasse d’eau le plus écologique possible. Certains systèmes tactiles, ou qui calculent d’eux-mêmes le besoin de libération d’eau, sont déjà disponibles mais assez rares sur le marché et assez chers.

Il peut aussi arriver que votre chasse d’eau rencontre un problème. Le mécanisme peut se bloquer, le réservoir peut se boucher, ou l’écoulement peut être trop lent. Ces soucis ne nécessitent pas forcément d’appeler un plombier pour les régler. Ils arrivent souvent à cause de l’usure ou du calcaire, et peuvent donc être réglés par un particulier. Pour retirer le calcaire, nettoyez et faites tremper les pièces du mécanisme dans du vinaigre. Remplissez le fond de votre cuve avec le vinaigre et un peu d’eau, et laissez agir. Si cela n’arrange pas le problème de votre système, il faudra penser à faire appel à un plombier assez rapidement, au risque de vous retrouver avec un débordement de vos eaux usées.